©  2015. Élevage de Lombardie. - Tous droits réservés.

                                                                                                                                                                                                                                                

Nos chiens Contact English Chiots

Tests de santé

L’importance des tests de santé

Plusieurs maladies affectant les chiens sont à caractère génétique.  En d’autres mots, pour qu’un chiot soit affecté par une maladie, il faut que ses parents soient porteurs du gène de cette maladie.  Les modes de transmission ne sont pas toujours bien connus, et un gène peut être présent sur plusieurs générations sans qu’aucun chien ne présentent de signe de cette maladie.  On dit alors que les chiens sont « porteurs » mais non affectés.  Seuls les tests de santé permettent de déterminer si des chiens sont vraiment exempts de tares génétiques.  Même si un éleveur vous affirme que ses chiens ont toujours été en santé, ceci ne veut pas dire qu’ils ne portent pas en eux les gènes de certaines maladies.


Tests recommandés pour le braque allemand

Nous suivons les recommandations du German Shorthaired Pointer Club of America (GSPCA) qui demande les tests suivants pour la certification CHIC (Canine Health Information Center):


Les résultats sont enregistrés chez l’Orthopedic Foundation for Animals (OFA).


Dégénérescence de la pupille (cone degeneration - CD)

La dégénérescence de la pupille est une maladie affectant le braque allemand, le malamute et le berger australien.  Les chiens affectés par cette maladie sont aveugles à la lumière du jour en raison de la dégénérescence des "cônes" de la rétine - cellules en forme de cône dans la rétine qui répondent essentiellement à la lumière du jour.  Les premiers signes apparaissent très jeunes, entre 8 et 12 semaines d'âge, lorsque le développement de la rétine est normalement terminé chez les chiens.  Les chiots deviennent aveugles à la lumière du jour et l'exposition à la lumière vive est irritante ou même douloureuse.


Heureusement un test génétique sur la base de l’ADN est disponible et permet de déterminer si les chiens sont porteurs du gène.  Pour que les chiots soient affectés par cette maladie, il faut que les deux parents soient porteurs du gène.  Seuls deux laboratoires peuvent réaliser ce test, UC Davis en Californie et Optigen dans l’État de New York.


Dysplasie des hanches

La dysplasie de la hanche se présente comme une malformation de l’articulation coxofémorale : la tête du fémur ne s’emboîte pas parfaitement dans sa cavité. Il en résulte un mouvement erroné du postérieur, qui s’observera de manière plus ou moins frappante. Dans les cas les plus légers, la dysplasie peut être quasiment asymptomatique mais dans les cas les plus avancés, le chien ne peut même plus marcher.  La dysplasie de la hanche frappe surtout les chiens de moyenne et grande taille. Le poids du chien augmente également le facteur de risque.   Cette maladie ayant une composante héréditaire, il est indispensable d’empêcher les sujets porteurs de se reproduire, qu’ils soient mâles ou femelles.  


Pour ce test, nous acheminons des radiographies des hanches à l’Orthopedic Foundation for Animals (OFA) aux États-Unis où trois vétérinaires décideront de la cotation des hanches: excellent, bon, limite (fair) ou dysplasique légère, modérée ou sévère.  Seuls les chiens ayant un score « excellent ou bon » sont utilisés pour la reproduction chez De Lombardie.  Seuls deux organismes peuvent fournir une accréditation des hanches des chiens de reproduction en Amérique du Nord: l’OFA et le PennHip.


Dysplasie des coudes

La dysplasie du coude est une maladie qui se développe chez le jeune chien en croissance et qui va progresser toute la vie du chien.   Elle va entraîner l’apparition de symptômes de douleur, de problème de locomotion et de changements dégénératifs de l’articulation.  La cause de dysplasie du coude est multifactorielle mais le principal facteur est d’origine génétique. La dysplasie du coude est une condition héréditaire, donc le chien présentant de la dysplasie du coude a dans sa lignée, des chiens qui étaient eux-mêmes porteurs de gènes de dysplasie du coude. Une prise de poids rapide, un apport nutritionnel excessif et une hyperactivité constituent également des facteurs pouvant aggraver

le développement et les symptômes de dysplasie du coude.


Pour ce test, nous acheminons des radiographies des coudes à l’Orthopedic Foundation for Animals (OFA) aux États-Unis où trois vétérinaires décideront de la cotation normal pour les chiens non affectés, et grade I, II ou III pour les chiens affectés par la maladie.  Seuls les chiens ayant un score « normal » sont utilisés pour la reproduction chez De Lombardie.  Seuls deux organismes peuvent fournir une accréditation des hanches des chiens de reproduction en Amérique du Nord: l’OFA et le PennHip.


Maladies des yeux

Le braque allemand peut être affecté par quelques maladies touchant les yeux dont l’entropion, l’ectropion, la cataracte juvénile et la cataracte.  L’entropion et l’ectropion sont un retournement de la paupière causant un grand inconfort au chien, et pouvant nécessiter une intervention chirurgicale pour le corriger.  La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez plusieurs races, et est irréversible.


Seul un examen réalisé par un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie permet de détecter la présence d’entropion, d’ectropion ou de cataractes aux premiers stades de développement ou chez des chiens légèrement affectés ou sans symptômes.  Or, une des causes de ces maladies est l’hérédité, et tout sujet affecté doit être retiré d’un programme d’élevage.


Problèmes cardiaques

A venir - En construction